L'aventurier du jour c'est Philippe Mistral, un géographe de formation qui s'est peu à peu orienté dans le tourisme d’expédition, puis dans des expéditions logistiques et scientifiques (océan austral surtout) et enfin dans des expéditions environnementales, c'est-à-dire scientifiques mais avec une visée de conservation. 


En novembre 2021, Philippe Mistral est revenu d’une expédition qui l’a mené aux confins de l’Amazonie équatorienne. Il a en fait souhaité soulever un problème autrement moins spectaculaire que la déforestation amazonienne mais très pernicieux, celui de la perte des cultures traditionnelles ancestrales des populations amérindiennes au profit de notre société de consommation. 

Aujourd’hui, la grande majorité des amérindiens vivent « comme nous » et les transitions culturelles sont rapides et brutales. C'est dans ce contexte qu'il est donc allé rencontrer une communauté waorani, qui est le dernier peuple premier à avoir été contacté en Equateur mais qui fait face à cette déculturation massive. 

Avec une équipe d’aventuriers aux profils variés, il s'est donc enfoncé en autonomie complète dans la jungle pour aller rencontrer ces waorani et mener une enquête sociale.


Plus d’infos sur sa page FB / Linkedin / Son site web.